Catégories
Base de connaissances Triathlon

Massage Sportif pour les Triathlètes

Un massage sportif peut « énergiser » l’athlète avant une compétition ou l’aider à récupérer après. Utilisé régulièrement, il permet d’améliorer les performances.

Andre

Auteur : André Beuchat, chef de thérapies, physiothérapeute dipl. FH, MAS musculo-squelettique OMTsvomp, physiothérapeute du sport SPT, Medbase Bern Zentrum 

 

Pourquoi les massages sportifs sont-ils bénéfiques ?

La répétition des mêmes mouvements peut provoquer un raccourcissement et une surcharge des muscles concernés. Des inflammations et de l’usure apparaissent souvent lorsque le tendon « frotte » sans arrêt sur un os. Pour éviter que cela ne se produise, vous devez prendre soin de vos muscles régulièrement. Le massage sportif s’adapte de manière individuelle à l’objectif de l’athlète.

Quand un massage sportif est-il conseillé ?

Le massage sportif peut être effectué avant l’activité, avant la compétition, dans le cadre de l’échauffement. Vous pouvez le faire aussi pendant l’entraînement, par exemple lors d’une courte pause d’hydratation, pour détendre les muscles tendus. La troisième catégorie comprend le massage post-activité, qui est utilisé pour la régénération et le soin des muscles.

Quel est l’effet du massage avant l’entraînement ou la compétition ?

Tout d’abord, il favorise la circulation sanguine. Le massage provoque la dilatation des vaisseaux sanguins. Par conséquent, plus de sang, plus de nutriments et plus d’oxygène atteignent le muscle, ce qui permet d’augmenter les performances. Deuxièmement, il prévient les blessures, car les muscles deviennent plus flexibles et plus souples grâce au massage. Troisièmement, un massage rapide et intense active le système nerveux sympathique, ce qui met le corps dans un meilleur état de préparation à la compétition. Et quatrièmement, le masseur ou la masseuse peut renforcer la confiance de l’athlète et contribuer à le « pousser ».

Que faut-il rechercher dans un massage pré-activité ?

Il doit durer au maximum 15 à 20 minutes et ne doit pas trop relâcher la tension musculaire, car sinon le risque de blessure augmente. Le relâchement ne signifie pas automatiquement une diminution du tonus musculaire. C’est pourquoi le massage doit être effectué rapidement. Des bandes ou des bandages peuvent servir de support.

À quelle fréquence faut-il se faire masser ?

Une fois n’est pas suffisante. Si vous voulez améliorer vos performances, vous avez besoin d’un massage sportif régulièrement, c’est-à-dire environ toutes les deux semaines pendant la saison des compétitions. En dehors de la saison des compétitions, un intervalle de trois à quatre semaines est raisonnable.

Quels sont les avantages du massage post-activité ?

Il favorise la régénération, aide à éliminer les toxines dans les muscles, réduit la tension musculaire et détend les muscles. Il peut également être en mesure d’atténuer les douleurs musculaires. Par rapport au massage pré-activité, le massage post-activité est effectué de manière plutôt lente et fluide.

Et l’auto-massage?

Oui, les athlètes peuvent en fait faire beaucoup eux-mêmes : Il est recommandé de s’étirer régulièrement, de détendre les fascias à l’aide de rouleaux noirs et d’appliquer de la chaleur, par exemple lors de séances de sauna ou de bains. Les huiles ou crèmes de massage chauffantes doivent être bien massées pour un effet optimal.

Quoi d’autre favorise la récupération ?

Un bain glacé ou une douche froide des bras et des jambes immédiatement après le sport est bénéfique pour la récupération. Certains athlètes recourent à l’électrostimulation avec un appareil TENS ou Compex pour leur récupération.

Quand un massage n’est-il pas une bonne idée ?

En cas de blessures ou d’inflammations aiguës, un massage sur le muscle concerné aggrave encore plus la zone blessée. Dans ces cas, il est donc préférable de travailler avec des compresses réfrigérantes ou de la glace.

Les massages aident-ils à reprendre l’exercice plus rapidement après une blessure ?

Les massages sportifs favorisent le processus de guérison. Toutefois, pour renforcer les muscles, il faut recourir à la physiothérapie ou à un entraînement de rééducation bien encadré, et le massage n’y contribue pas.

Dans quels cas le massage atteint-il ses limites ?

Si les symptômes ne s’améliorent pas, vous devez vérifier vos mouvements avec votre entraîneur ou votre physiothérapeute et, par exemple, faire une analyse de la démarche lorsque vous courez. Des chaussures inadéquates peuvent également être à l’origine d’un stress, pour lequel le massage ne peut rien à long terme. Il est toujours important que toute l’équipe travaille ensemble.

Qui est Medbase?

Medbase est le plus grand réseau multidisciplinaire de médecine du sport en Suisse et offre des services spécialisés de médecine du sport pour les athlètes, les clubs et les associations sportives de tous niveaux d’activité dans les domaines de la médecine du sport, de la physiothérapie du sport, du diagnostic de performance et des conseils d’entraînement.

https://www.medbase.ch/fr/sport/

Laisser un commentaire